Ostéopathie douce à Boulogne-Billancourt

menu fermer

Définition et principes des ultrasons

Pourquoi les ultrasons sont-ils utilisés pour diminuer la cellulite ?

Les ultrasons font parties des ondes sonores vibrant au dessus de 20.000 hertz.
P. et M. CURIE ont démontré que certains cristaux se déformaient sous l’action de champs électriques et que sous l’impulsion de courants alternatifs on pouvait faire vibrer à très haute fréquence ces cristaux.

Ces vibrations sont produites par l’effet Piezzo électrique, c’est-à-dire par la vibration d’une lamelle en céramique.
Jusqu’à présent on utilisait le quartz, mais celui-ci était trop fragile car trop cassant…
La céramique étant beaucoup plus solide on a la possibilité de pouvoir la déformer davantage sans risque de la casser .
C’est cette nouvelle matière que l’on utilise aujourd’hui.

Les générateurs d’onde ultrasonique permettent de propager dans les tissus cette onde vibratoire. Les résultats seront directement liés à l’amplitude de la vibration du cristal et au nombre de vibration par seconde (fréquence).

« Amplitude = Déformation maximale de la céramique »

D’où l’importance d’utiliser des têtes en céramique beaucoup plus solide que le quartz qui casse comme le verre dès qu’il est soumis à des déformations.
Les effets des ultrasons sont décrits dans des ouvrages médicaux de référence.

Mode Opératoire

On utilise les ultrasons sous deux formes :

  • Continu pour les cellulites superficielles et pour traiter l’aspect peau d’orange
  • Pulsé pour les cellulites profondes et épaisses

L’utilisation d’une fréquence de l’ordre de 30 000 hertz, donc des ondes de basse fréquence, augmente l’intérêt par rapport à des ultrasons traditionnels (1 à 3 Mhertz) pour plusieurs raisons :

  • Effet thermique moindre diminue le risque de brûlure
  • L’amplitude de la vibration de la céramique est plus importante donc permet une action plus profonde.
  • Pas d’effet cavitaire (création de micro bulle dans les tissus).

On peut utiliser simultanément 36 têtes, ce qui permet de traiter des zones importantes en les maintenant en place à l’aide de sangles.
Une séance dure 20 minutes et la patiente ressent un léger picotement, voire une certaine tiédeur locale.

Les résultats sont visibles dès la 3éme séance en constatant une amélioration de la qualité de la peau qui devient plus fine, plus décollable.Une diminution de la peau d’orange et de l’épaisseur de la cellulite sont également visibles.


Les effets

On utilise les ultrasons sous deux formes :

  • Effet fibrolytique
    La vibration des tissus crée un micro massage en profondeur et casse la fibrose qui comme un filet cloisonne la cellulite en empêchant les échanges et l’évacuation de la lymphe, des graisses et des déchets vers le système lymphatique.L’ultrason dans son application de défibrose permet en cassant la fibrose d’optimiser les résultats de lipoaspiration et lutte efficacement contre l’envahissement fibreux qui s’organise dans les canaux cicatriciels crées par la canule de lipoaspiration. On préconise une dizaine de séances que l’on commence dès que le patient n’a plus son collant de contention.
  • Effet tixotropique
    On constate que des secousses ou vibrations augmentent la fluidité de certaines substances (yaourt).Ici, on obtient une meilleure fluidité des graisses dans les adipocytes ce qui permet de mieux les évacuer
  • Effet Pompe
    Les vibrations créent une alternance de pressions dépressions qui « compriment » les cellules graisseuses ou. Adipocytes permettant ainsi de chasser ces graisses rendues plus fluides par l’effet tixotropique.
  • Effet Circulatoire
    Les vibrations créent une élévation de température tissulaire en profondeur, ce qui augmente le calibre des vaisseaux sanguins ou vasodilatation.
    Cette action améliore la microcirculation en profondeur et permet ainsi d’éliminer immédiatement les déchets et graisses à distance des zones de stockage privilégiés (ventre, cuisses, fesses) afin que ces graisses soient brûlées par l’activité musculaire.
  • Effet de sonophorèse
    Les vibrations créent une élévation de température tissulaire en profondeur, ce qui augmente le calibre des vaisseaux sanguins ou vasodilatation.
    Cette action facilite le passage à travers la peau de principes actifs destinés à combattre la cellulite (huiles essentielles…).